Le parcours

Sylvie Malfait Carakehian

Née en 1960 à Bruxelles.

Formation :

2014-lauréate section gravure RhoK Etterbeek
2007-actuellement - gravure RhoK academie
De 1982 à 1985 - graduat en Arts Plastiques à l’école Supérieure des Arts St Luc et à l’école Supérieure des Arts « Le 75 » à Bruxelles.

Expositions :

* Septembre 2016, Cuest'Art, 6e édition.
* Septembre 2016, Artists Trail Etterbeek.
* Juin 2016, Espace 8, Bruxelles.
* Octobre 2015, 7ème Parcours d'Artistes à LLN.
* Septembre 2015, Muntpunt - De Alzheimer Code.
* Avril 2014, Art et Math - Salle Allende - Université Libre de Bruxelles.
* Octobre 2013, LesbroussArt Gallery.
* Décembre 2012, collectif - "Petits formats" Centre culturel Wolubilis.
* Septembre 2012, collectif - Centre culturel Wolubilis.
* Octobre 2011, LesbroussArt Gallery.
* Octobre 2010, Centre Culturel de Libramont.
* Avril 2010, Parcours d'artistes du Maelbeek.
* Novembre 2009, LesbroussArt Gallery.
* Novembre 2008, LesbroussArt Gallery.
* Novembre 2007, Elzenhof, Bruxelles.
* Mars 2007, UGGC, Bruxelles.
* Décembre 2006, Espace Clovis, Bruxelles.
* Novembre 2006, Chapelle de Boondael, Bruxelles.
* Septembre 2006, Hair France, Bruxelles.
* Mai 2006 à Elzenhof, Bruxelles.
* Sept. 2005 rue Sans Soucis, Bruxelles. Avec le sculpteur Patrick Guaffi.
* Mai 2005 à Elzenhof, Bruxelles.
* Octobre 2004 à l’Usine Bruxelles.
* Août 1997 à la ferme de Glabais.

 

 

 

 

 

L’œuvre et l’artiste :

De 1986 à 2000, Sylvie vit en Côte d’Ivoire où elle travaille essentiellement des dessins-pastels à l’huile. De retour à Bruxelles, sa sensibilité se renouvelle dans la peinture, son tempérament instinctif se libère dans la couleur. Dès lors, son besoin de s’exprimer l’emmène à la limite du figuratif et du non-figuratif.

Elle ressent une vibration particulière à la frontière des paradoxes contrastés qui laissent des traces dans ses compositions, qui arrivent même à se matérialiser dans des formes et des couleurs qui se répondent et rencontrent ses émotions. Elle crée des équilibres fait d’échanges qui identifient des territoires simples et complexes et trouvent sa projection intuitive par les couleurs. Elles s’opposent, s’accordent, s’échangent et s’imposent avec légèreté et densité.

A la recherche d’autres expressions, elle part alors en quête de matières, de signes, d’empreintes et de déchirures qui pourraient constituer une nouvelle approche artistique. Son regard et sa sensibilité absorbent le monde dans lequel elle vit et dont elle aime gratter la surface pour y signifier son passage sans nécessairement tenir compte de la réalité.

Peindre est l’expression naturelle d’un désir celui qu’a son esprit de s’exprimer, de transcrire le monde qui l’entoure.

Couleurs, composition, matières, émotions.